Quelle école demain pour nos enfants ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelle école demain pour nos enfants ?

Message  lulubie le Lun 7 Juin - 20:11

Lorsque la CNIL rend publiques les fichiers nauséabonds d'Acadomia, fichiers qui recèlent des informations privées, très injurieuses pour les élèves, leurs familles et même les "professeurs" intervenant, tout le monde s'insurge. A croire que cette publication met en péril un mythe auquel tout le monde aurait adhéré sans véritablement le dire : le bon vieux mythe de l'entreprise privée, paternaliste et philanthropique.

- Et quoi ? entends-je crier ici ou là des parents qui, happé par un système n'exhortant à rien de moins que la confiance dans les institutions de l'Etat, aurait confié l'éducation de leur enfant à la sacro-sainte entreprise, et quoi, donc ? Acadomia n'aurait donc aucune considération pour nous ? Elle nous mépriserait à ce point et n'aurait pour seul dessein que d'enrichir ses caisses ?

- Ben oui, ai-je envie de leur répondre. Ben oui, m'ssieurs dames ! Acadomia, qui n'a aucun compte à rendre à l'Etat de l'enseignement qu'elle transmet à vos enfants, dont on ne sait pas très bien si elle est au fait du socle commun de compétences, nouvelle lubie du ministère, dont on ne sait pas très bien non plus si les intervenants sont certifiés, labellisés, jugés aptes à enseigner, n'est pas un établissement scolaire. C'est une société anonyme au capital social de 1.624.727,50 euros. Dans cette mesure, comme toute entreprise, elle cherche la rentabilité, cela allant parfois jusqu'au mépris de ses … clients.

A une époque où se profilent à l'horizon de nombreuses entreprises de ce type, surfant sur la vague d'une école qui semble avoir perdu ses repères, et se cherche une nouvelle identité ; d'une école qui n'est rien d'autre que le reflet d'une société où la confusion n'a d'égal que l'excès ; à une époque donc où chacun cherche son chat, certains viendront sonner à votre porte et vous diront ce qui est bon pour vous ou vos enfants.

L'éducation fera partie de leurs promesses. Et de même que l'on vend un aspirateur en vantant ses innombrables mérites et en le comparant à d'autres, de même les entreprises éducatives de substitution pointeront les déficiences de l'école laïque ou de l'école privée sous contrat avec l'Etat.

Il serait temps, me semble-t-il, que ces deux pendants que l'éducation Nationale, tous deux reconnus par l'Etat, aillent main dans la main, afin de contrer les innombrables entreprises privées qui prétendent ou prétendront combler des carences. Nos plus gros concurrents à l'avenir, ce seront elles, ces entreprises qui s'immiscent là où nous enseignants avons appris un métier, appris à travailler sans compter nos heures, appris que l'école était avant tout un service ; ayant passé le même concours et ayant reçu dans nos classes, en fonction des régions, les mêmes inspecteurs.

Le combat à mener n'est plus celui de la laïcité contre l'école catholique. Il est celui de l'éducation à la citoyenneté contre la rentabilité et le profit.
Encore faut-il que chaque enseignant reconnaisse et affirme les valeurs qu'il veut défendre, au nom de l'Etat qui est le sien, tout en demeurant engagé dans son temps.

lulubie
Admin

Messages : 4
Date d'inscription : 02/06/2010
Localisation : Rhône Alpes

Voir le profil de l'utilisateur http://visionsdumonde.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum